La gestion des brouillons avec Wordpress

La gestion des brouillons avec Wordpress

Une des fonctionnalités apportés par Wordpress 2.6 était les révisions, c’est à dire un mécanisme permettant de garder chaque version d’un même post. A chaque sauvegarde, une nouvelle révision est crée, la révision stocke à la fois le post proprement dit et les méta-données associées. Cette fonctionnalité permet de revenir en arrière si une erreur à été effectués. Le revers de la médaille est que chaque modification d’une même page est sauvé dans la base de données, pour une fonctionnalité qui n’est pas souvent utilisé, ca fait beaucoup d’espace inutilisé.

Désactiver les brouillons

Si, comme moi, vous rédigez dans un éditeur de texte externe et que vous “importez” votre page une fois le contenu rédigez, pour y apporter juste la touche final, et que vous faites des backup quotidien de vos données (base de données Wordpress + fichier de rédaction de mes articles). Les révisions ne vous sont d’aucune utilité. Il est alors fortement recommandé de désactivé cette fonctionnalité. Pour ce faire, il suffit d’ajouter le code suivant dans le fichier wp-config.php.

<?php
/* disable post-revisioning nonsense */ 
define('WP_POST_REVISIONS', FALSE); 

Limiter le nombre de brouillons

Dans certains cas, il peut être utile de garder. Par exemple, si vous êtes plusieurs à rédiger des articles sur un même blog, ou que vous utilisez directement Wordpress pou rédiger vos articles. Il est possible de dire à Wordpress le nombre de brouillon qu’il doit garder en mémoire. Il faut comme tout à l’heure rajouter une ligne dans le fichier wp-config.php.

<?php 
/* limit number of post revisions */ 
define('WP_POST_REVISIONS', 3); 

Supprimer les brouillons existant

Dans les 2 paragraphes précédents, nous avons vu qu’il était possible de gérer un peu plus finement les brouillons dans Wordpress. Pourtant, ces modifications n’impactent pas l’existant. Il peut être utile de supprimer les révisions déja existante dans la base de données.

Le plus simple est d’éxécuter une commande SQL. En supposant que le préfixe des table est bien “wp_“, la commande SQL peut être le code suivant.

DELETE a,b,c 
FROM wp_posts a 
LEFT JOIN wp_term_relationships b 
ON (a.ID = b.object_id) 
LEFT JOIN wp_postmeta c 
ON (a.ID = c.post_id) 
WHERE a.post_type = 'revision'; 

Bien entendu, on fera les backup nécessaire avant l’éxécution de ce script. Par ailleurs, pour chaque révision, le post est enregistré mais aussi les méta données qui lui sont associés. Ce script se charge également de supprimer ces métas données.

comments powered by Disqus

Voir aussi

Code Igniter : un framework alliant simplicité et efficacité

Code Igniter : un framework alliant simplicité et efficacité

Code Igniter est un framework PHP compatible PHP 4 qui propose des fonctionnalités intéressantes pour la création d’application Web. Pour couper …

Vers la fin des nuages de tag ?

Vers la fin des nuages de tag ?

Selon les spécialistes de l’ergonomie, les nuages de tags ne sont quasiment jamais utilisés (près de 65% d’après les différentes études …

Changement Autoload avec le Zend Framework 1.8

Changement Autoload avec le Zend Framework 1.8

Dans la documentation du Zend Framework, il est indiqué que pour utiliser l’autoload du composant Zend_Loader, il suffit d’utiliser la …

Quels balisages pour un nuage de tag accessible ?

Quels balisages pour un nuage de tag accessible ?

Les nuages de tags est un type de menu qui a mis du temps à s’imposer comme mode de navigation. L’article de Sébastien Billard …

A la une
  • Rencontre du numérique 2019 - Nîmes
  • référencement naturel d'un hôtel
  • Développeur eZ Platform
  • Tech lead Symfony
  • Expert Qualité Web

Copyright - Sylvain FIX

2009 - 2019