Enfin le choix d'un vrai navigateur dans Windows

Enfin le choix d'un vrai navigateur dans Windows

Microsoft a tenté et réussi pendant des années à profiter dans son quasi monopole sur les systèmes d’exploitation pour imposer son navigateur fétiche Internet Explozer. Sous l’impulsion du norvégien Opera qui avait déposer une plainte contre Microsoft, la commission européenne impose au géant américain la mise en place du “ballot screen” ou écran de choix d’un navigateur.

Dès le 1er mars, les utilisateurs de Windows XP, Vista et Windows 7 dans tout l’espace économique européen (l’UE ainsi que l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège) verront apparaître un écran de choix, leur proposant d’installer un autre navigateur. L’écran de choix sera diffusé automatiquement via Windows Update, service de mise à jour de Windows.

L'écran qui devrait apparaitre sous Windows au moi de mars 2010 L'écran qui devrait apparaitre sous Windows au moi de mars 2010

Il permettra à ceux qui utilisent Internet Explorer par défaut de choisir un autre logiciel pour surfer sur le Web. Les cinq principaux navigateurs du marché seront proposés directement à savoir : Internet Explorer, Firefox, Safari, Chrome et Opera. L’ordre d’apparition sera généré de façon aléatoire. Chaque navigateur sera accompagné d’une description fournit par les éditeurs respectifs. Sept autres navigateurs, beaucoup moins répandus, suivront (AOL, Maxthon, K-Meleon, Flock, Avant, Sleipnir et Slim).

Négocié par l’ancienne commissaire à la concurrence de l’union europpéenne, Neelie Kroes , la concurrence devrait être assainie par ce dispositif.

Qui va en bénéficier ?

Parmi les grands bénéficiaire, Opera devrait sans doute faire la plus belle opération, avec seulement 2% de part marché, il devrait obtenir une visibilité jusque la impensable. Au regard de la qualité du produit, il est certain que que l’on devrait voir de plus en plus de visites avec ce navigateur. Google Chrome, a effectué un matraquage publicitaire dans les gares et les metros au cours des derniers mois. Il est clair que ces investissement ne vont laisser insensible les utilisateurs ne connaissant que le “e bleu”. Plus surprenant, Internet Explorer 8 risque également de profiter de cette opération dans la mesure ou c’est la dernière version qui va être présenté. Peut être, un élément de plus qui va inviter les utilisateurs à faire une mise à jour. Firefox n’a pas bonne presse en ce moment, et Safari se positionnent dans un marché de niche (Apple oblige), il ne devrait pas autant profiter que les autres de cette mesure.

Mais qui perd alors ?

Finalement, personne ne va rien perdre et c’est bien la l’essentielle, ce sont seulement les navigateurs IE6 et IE7 qui vont perdre des part de marchés avant de disparaitre complètement. Microsoft trainé comme un boulet ces navigateurs novateurs en leurs temps mais complètement dépassé aujourd’hui.

Le marché devrait donc se découper entre 5 navigateurs avec des part de marché beaucoup plus équilibré. Les respects des standards, l’ergonomie, la vitesse, la sécurité vont devenir les thématiques sur lesquels les différents éditeurs vont s’affronter. Le grand vainqueur est donc l’internaute qui pourrait choisir l’outil qui lui convient le mieux.

comments powered by Disqus

Voir aussi

A la une
  • Rencontre du numérique 2019 - Nîmes
  • référencement naturel d'un hôtel
  • Développeur eZ Platform
  • Tech lead Symfony
  • Expert Qualité Web

Copyright - Sylvain FIX

2009 - 2019