Firefox : un navigateur sur le déclin

Firefox : un navigateur sur le déclin

Firefox est en train de supplanté petit à petit Internet Explorer en terme de part de marché. Vu le morcelement entre les différentes version IE, on peut dire que Firefox version 3.5 est le leader du marché des navigateurs. Pourtant, il est à mon sens devenu l’un des plus mauvais navigateurs du marché mais l’une des meilleurs plate-forme de développement Web.

Les raisons d'un échec programmé

Des performances désastreuses

Le passage de la version 2 à la version 3 à été l’élément déclencheur, pas mal d’améliorations sur les respect des standard Web mais à quels prix, la consommation mémoire est devenu hallucinante, il n’était pas rare de voir le navigateur prendre près d’1Go de RAM avec un seul onglet ouvert après 1 heures d’utilisation et la visite de quelque page avec du Flash. La version 3.5 a quelque peu corrigé ce problème.

Des plantages fréquents

La stabilité du navigateurs a aussi pris un sacré coup dans l’aile. Les plantages sont devenus fréquents. Et malheur à celui qui à oublié de fermer son Firefox avant de se couché, il est quasiment certains de retrouver un système totalement instable le matin.

Des fonctionnalités minimalistes mais des plugins

Par défault, le moins que l’on puisse dire c’est Firefox à retenu la lesson de l’échec de Mozilla, le navigateur est minimaliste. Malheuresement, l’ergonomie en souffre, la gestion des onglets est désastreuses, il n’y a pas moyen ni décrocher / accrocher un onglet à une fenêtre. Bref, l’interface n’a quasiment pas bougé en 10 ans. Le navigateur ne propose pas beaucoup de fonctionnalités mais met en place un système de plugin plutôt efficace. Bien sûr, tous les plugins ne sont pas égaux mais certains sont devenus indispensables comme Firebug, Speed Dial, Web Developer ToolBar, YSlow, Google Page Speed, … .

Bref, en voulant offrir un navigateur simpliste, on se retrouve au final avec une usine à gaz tout simplement parce qu’il faut un plugin pour tout.

Une plateforme de développement

Oui, Firefox n’est plus un navigateur mais une plate-forme pour développeur Web. Et en ce sens, il n’a pas de concurrent. Les plugins pour le analyser le référencement, vérifier l’accessibilité, débugger le javascript, inspecter les styles et le codes HTML, valider le code source, … sont très nombreux et non pas de concurrent réel. A l’instar d’Eclipse, Firefox est un gouffre mémoire mais offre toutes les fonctionnalités qu’un développeur à besoin pour mettre au point un site Web.

Quelles alternatives pour la navigation ?

Depuis quelques années, la guerre des navigateurs a recommencé. Différents produits sont aujourd’hui suffisamment mature pour être pleinement utilisable.

Internet Explorer 8

Dernier née de Microsoft, il est le moins respecteux des standars du Web mais de la part la position dominante d’IE au cours des années 2000, une écrasante majorité des sites est compatible avec ce navigateur. Comme souvent dans les produits Microsoft, l’accent est mis sur la simplicité d’utilisation et le confort de l’utilisateur. En clair, IE 8 est une bonne alternative à Firefox pour l’utilisateur inexpérimenté.

Opera

Opera possède aussi une expérience du Web de plus de 10 ans. C’est un navigateur de très grande qualité. Il a obtenu ses lettres de noblesses sur les terminaux portables et autres console de jeu (Wii). De plus, il est souvent en avance sur ses concurrents dans le respect des standards (par exemple le seule à proposer un rendu pour l’attribut longdesc). Malheuresement, ces parts de marché semble stagner autour des 2.5% depuis plusieurs années.

Safari

Les utilisateurs de Mac vous diront que c’est un bon navigateur, je leur fait confiance, en tout cas ce n’est pas moi qui vais m’aventurer sur un Mac. Basé sur Webkit, il est aussi très bien positionné dans le respect des standards.

Google Chrome

Dernier arrivé sur le marché des navigateurs, Google a frappé fort voir très fort. Il partage avec Safari le même moteur de rendu Webkit ce qui lui assure un bon rendu des pages Web actuelles. Par contre, son moteur javascript est d’une rapidité déconcertante : on dirait que le Web va plus vite. Simplicité, rapidité, efficacité sont les 3 mots qui décrivent qui décrivent le mieux les applications Google. Chrome n’y fait pas exception. En moins de 2 ans, il a su s’octroyer près de 10 % de part de marché. Le matraquage publicitaire et l’arrivé prochaine de Google Chrome OS ne devrait qu’augmenter cette part. Personnellement, j’ai l’intime conviction que Google Chrome va devenir le navigateur le plus utilisé dans très peu de temps. En tout cas, c’est aujourd’hui mon navigateur.

Quelques navigateurs alternatifs

D’autres navigateurs existent et méritent d’être cité :

Bati sur les cendres de Netscape, Firefox a mis près de 10 ans pour reprendre sa place. Mais, c’est lorsqu’il est arrivé au sommet qu’il est devenu le plus fragile et que la concurrence semble bien mieux armée. Il me parait peu probable qu’il reste le premier navigateur longtemps, par contre en terme de plate-forme de développement, il a certainement un avenir plus important.

comments powered by Disqus

Voir aussi

Google Chrome sous Linux

Google Chrome sous Linux

Un collègue m’a fait parvenir l’adresse du dépot de google chrome sous linux. deb http://dl.google.com/linux/deb/ stable main Google …

La propriété CSS word-wrap

La propriété CSS word-wrap

La propriété css : word-wrap Inventé par Microsoft, la propriété css word-wrap. Elle permet de forcer le passage à la ligne pour les mots trop long. …

IE 8 : Microsoft revient dans la course

IE 8 : Microsoft revient dans la course

La nouvelle mouture du navigateur de la firme du redmond est disponible en version final depuis quelques semaines. Première impression sur ce …

Style interprété par tous les navigateurs sauf IE 6

Style interprété par tous les navigateurs sauf IE 6

Les commentaires conditionnels permettent d’interpréter du code CSS en fonction de la version d’internet explorer. Pourtant, il arrive …

A la une
  • Rencontre du numérique 2019 - Nîmes
  • référencement naturel d'un hôtel
  • Développeur eZ Platform
  • Tech lead Symfony
  • Expert Qualité Web

Copyright - Sylvain FIX

2009 - 2019