La présence d'un bouton "j'aime" vous rend complice de violation de données

La présence d'un bouton "j'aime" vous rend complice de violation de données

Un site web intégrant un bouton “ J’aime ” (ou Like) de Facebook transmet des données à Facebook sur les visiteurs des sites qui l’utilisent. La Cour de justice de l’Union européenne a jugé que ces sites pouvaient être responsables, avec Facebook, de la collecte de ces données.

Le bouton “j’aime” de Facebook transmet des informations vous concernant à l’entreprise américaine, ce qui lui permet notamment de savoir quels sites vous avez visités. L

Saisie en 2016 par la justice allemande, la Cour de justice de l’Union européenne s’est prononcée dans le cadre d’une affaire initiée à la suite d’une plainte d’une association allemande de consommateurs de Rhénanie du Nord Westphalie (Verbraucherzentrale NRW) contre le site de vente de vêtements Fashion ID.

La Verbraucherzentrale NRW reproche à Fashion ID d’avoir transmis à Facebook des données à caractère personnel des visiteurs de son site sans leur consentement explicite et en violation d’obligations d’information en rapport avec la protection des données personnelles (RGPD).

Dans son arrêt, la cour de justice de l’Union européenne a estimé que ce site était bien responsable, avec Facebook, de la collecte de ces données et de leur transmission, par contre qu’un site n’est pas responsable du traitement ultérieur des données effectué par Facebook.

Pour le cas de Fashion ID, elle souligne que l’intégration du bouton “J’aime” lui a permis “d’optimiser la publicité pour ses produits en les rendant plus visibles sur le réseau social Facebook lorsqu’un visiteur clique sur ledit bouton”.

https://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2019-07/cp190099en.pdf

comments powered by Disqus

Voir aussi

Réseaux sociaux et la géolocalisation : multiplier les risques de vous faire cambrioler

Réseaux sociaux et la géolocalisation : multiplier les risques de vous faire cambrioler

L’évolution la plus significative du Web de ces derniers mois, c’est sans doute la géolocalisation. De nombreux services en ont fait une …

Le facebook de Jésus

Le facebook de Jésus

Tout est dans le titre. Merci à digital marmelade pour cette magnifique réalisation qui m’a fait beaucoup rire.

Facebook : le cimetière des temps modernes

Facebook : le cimetière des temps modernes

Sortie en 2004, le réseaux social Facebook est n’a cessé de grossir. On estime à plus de 350 millions de membres à travers la planète. …

A la une
  • Rencontre du numérique 2019 - Nîmes
  • référencement naturel d'un hôtel
  • Développeur eZ Platform
  • Tech lead Symfony
  • Expert Qualité Web

Copyright - Sylvain FIX

2009 - 2019